Reibel

Guy REIBEL : Lorsque j'ai composé les Variations en Etoile, je n'avais pas l'idée d'y ajouter une partie instrumentale improvisée. Cette idée nous est venue lors d'une rencontre, il y a une dizaine d'année. Depuis, tu as souvent donné cette oeuvre, accompagnée d'une improvisation.
La version que nous venons d'enregistrer, tu as voulu la réaliser d'un seul tenant, n'est ce pas risqué ? Ne vaut il pas mieux procéder, comme cela se fait en général, séquence par séquence ?

Jean-Pierre DROUET : Non, surtout pas dans un cas comme celui-là où il s'agit d'une musique inventée en réponse à une musique fixe. Cette réponse est à inventer sur le moment, elle constitue un tout, dont on ne peut interrompre le cours dès qu'elle a commencé, c'est à dire dès le premier son, et qui se termine avec le dernier.
C'est une certaine manière de penser. Faire un raccord dans l'idée d'améliorer tel ou tel passage serait tricher : c'est comme la balle sortie du fusil, on ne peut la rattraper. Je préfère donc faire des versions entières, car elles sont l'expression de ce que moi, je suis capable de dire à un certain moment, face à une donnée musicale extérieure.

side_A Side A : VARIATIONS EN ETOILE 16'42 percussion : Jean-Pierre Drouet
DEUX ETUDES AUX MODULATIONS : étude II 4'20 - étude V 4'40
Side B : SUITE POUR EDGAR POE voix Laurent Terzieff
Annabel Lee 6'18 - Silence 6'26 - Ombre 13'22  

DOWNLOAD

anim